Dans les Hautes-Alpes :

– 27% des salariés déclarent avoir des manutentions et du port de charges pénibles (soit près de 10 000 salariés),
– Les manutentions manuelles (et pénibles : faux mouvement, torsion, perte de contrôle d’un moyen de manutention) arrivent en tête des déclarations d’accident du travail avec un arrêt supérieur à 3 jours soit 568 A.T (*) (*données CARSAT 2014).

Le risque pour le maintien dans l’emploi augmente avec la pénibilité de la manutention et l’existence de TMS.

Des solutions existent pour les prévenir : télécharger notre fiche conseil.